PR Report - 4 septembre 2020

Le Media Week Report fait sa rentrée ! Pour l’occasion, notre PR Report vous annonce l’arrivée prochaine de Facebook News en France et fait le point sur les aides dédiées à la presse écrite et au cinéma. Durement impactées, les filières de la presse écrite et du cinéma recevront, respectivement, 483 millions d’euros supplémentaires sur deux ans et 165 millions d'euros, quitte à rouvrir d’anciens débats épineux.
04 septembre 2020
Gwenaëlle
LEPELTIER

Chef de Projet Editorial - Revues de Presse

Ambre
LIMOUSI

International News Editor

Facebook News bientôt disponible en France

Facebook News, le nouveau service d’actualités de Facebook lancé pour la première fois aux Etats-Unis en juin dernier après une phase de test fin 2019, sera bientôt disponible en France, indique le Blog du Modérateur. Sous la forme d’un nouvel onglet dédié aux actualités, ce service a pour objectif de permettre aux éditeurs de toucher de nouveaux publics sur le réseau social. L’onglet sera alimenté par une équipe de journalistes ainsi que des algorithmes pour personnaliser l’affichage des contenus. Mais pour être intégré au Facebook News Index (l’index des pages d’actualités sur le réseau social) et apparaître sur ce nouvel onglet, les médias devront respecter une série de critères.

A noter : Facebook promet qu’il va rémunérer les médias dont les articles seront affichés dans Facebook News. « Dans chaque pays, nous paierons les éditeurs d’actualités pour nous assurer que leur contenu est disponible dans le nouveau service. (…) Nous travaillerons en étroite collaboration avec les partenaires de presse de chaque pays pour personnaliser l’expérience et tester des moyens de proposer une expérience précieuse aux utilisateurs tout en respectant les modèles commerciaux des éditeurs », explique Campbell Brown, responsable des partenariats mondiaux pour les actualités chez Facebook. En outre, le service constitue une nouvelle source de trafic non négligeable pour les médias. Selon Facebook, plus de 95 % du trafic généré aux États-Unis par ce nouvel onglet vient s’ajouter à celui déjà apporté par le fil d’actualité. Actuellement, le réseau social compte plus de 200 partenaires aux Etats-Unis, dont le Wall Street Journal, le Washington Post, People, les chaînes ABC, CBS News ou Fox News, précise l’AFP.

Dans un communiqué, Facebook a indiqué que Facebook News avait enregistré de bons résultats depuis son lancement officiel. Le groupe indique qu’il poursuivra donc son déploiement international au cours des 6 prochains mois à 1 an, notamment au Royaume-Uni, en Allemagne, en Inde ou encore au Brésil. Ce service n’est pas sans rappeler d’autre plateformes qui mettent également en avant des articles d’actualités, à l’image de Google News, Flipboard ou encore Apple News. Cependant, Facebook mise sur l’innovation pour créer « un écosystème d’actualités durable ». Le groupe précise qu’il continuera à concevoir de nouveaux produits et réaliser des investissements dans le monde, afin d’aider l’industrie de l’information à construire des modèles commerciaux durables.

 

La presse française reçoit 483 millions d’euros supplémentaires sur deux ans…


Très affaiblie par la crise sanitaire du coronavirus, la presse écrite va bénéficier d’aides d’un total de 483 millions d’euros sur deux ans, rapportent avec l’AFP des médias français tels que 20 Minutes et Le Point.

Pour garantir la continuité de la distribution de la presse, des mesures d’urgence d’un total de 106 millions d’euros en 2020 vont aider les acteurs les plus touchés tels que les marchands de journaux, les titres ultramarins et les éditeurs – des mesures qui, comme le rappelle CB News, s’ajoutent aux mesures transversales auxquelles les acteurs de la filière ont déjà eu recours : 76 millions d’euros assurant la poursuite de l’activité de la messagerie Presstalis (aujourd’hui France Messagerie) jusqu’au 1er juillet 2020, 19 millions en soutien aux marchands de journaux, 8 millions pour les éditeurs d’information politique et générale et 3 millions pour les titres  d’outre-mer.

Un plan de 377 millions sur deux ans va également être mis en place pour accompagner les transitions écologique et numérique du secteur. Encourager les abonnements, transformer les imprimeries de presse régionale, réformer la filière de la distribution et rendre plus équitables les conditions de concurrence avec les plateformes numériques font partie des cinq axes de ce plan.

… Tandis que le cinéma bénéficie de 165 millions d'euros

Dans le cadre des 2 milliards d’euros du plan de relance destiné au secteur culturel, le Premier ministre a annoncé une enveloppe de 165 millions d’euros pour le Centre national du cinéma (CNC), rapportent Les Echos.

Une partie servira à combler le trou du CNC estimé à une soixantaine de millionpour 2020 – la fermeture des salles de cinéma et la baisse des recettes publicitaires des chaînes de télévision ayant pesé sur ses finances. Les 105 millions restants seront consacrés à des mesures de relance annoncées prochainement. « Le cœur des dispositifs devrait porter sur les salles, qui auraient au moins un tiers des aides », précise un connaisseur du CNC.

Une autre manne – l'obligation, pour les plateformes Netflix, Amazon et autre Apple, d'investir un pourcentage de leur chiffre d'affaires dans la création française – devrait par ailleurs bientôt irriguer la filière cinéma. Le Premier ministre estime également que les acteurs devront rediscuter très prochainement l'épineuse question de la chronologie des médias, socle de financement du cinéma français, rappellent Les Echos. Pour Jean Castex, « on ne peut pas exiger beaucoup des plateformes et leur imposer les délais de diffusion aujourd'hui prévus ». Affaire à suivre…