Les Français face aux changements climatiques

Préoccupés par ses conséquences les plus visibles, ils se disent prêts à agir et attendent des politiques et des entreprises qu’ils accentuent leurs efforts.
Voir le rapport Nous contacter
Les Français face aux changements climatiques
Marie Vialle
Marie
Vialle

Directrice d'études, Division Public

Nous contacter

Oxfam France et Kantar font paraître aujourd’hui un nouveau sondage interrogeant les Français sur leur perception de la crise climatique, de ses conséquences et des rôles et responsabilités des différents acteurs – gouvernement, entreprises, citoyens – pour y faire face. Alors que ce samedi 12 décembre marquera les 5 ans de l’adoption de l’Accord de Paris, le verdict est clair : pour une grande majorité des françaises, il est prioritaire de faire plus. Et c’est du côté des gouvernements que l’action est attendue, car jugée insuffisante pour le moment. Pour les Français, les plans de relance sont l’occasion de réorienter les politiques en faveur de cette urgence climatique – mais aussi sociale.

La lutte contre la crise climatique : un enjeu majeur aux yeux des Français, avant tout préoccupés par l’intensification des phénomènes météorologiques extrêmes qui les touche de plus près

95% des Français interrogés considèrent cet enjeu comme important voire même comme prioritaire : 61% affirment ainsi qu’ il y a urgence à agir sur la question. À ce sujet, ils se montrent avant tout préoccupés par les impacts les plus «palpables» des changements climatiques dans notre pays :  63% redoutent ainsi l’intensification de phénomènes météorologiques extrêmes comme les canicules, les tempêtes ou encore les incendies (alors que seuls 10% craignent l’augmentation des famines du fait des changements climatiques).

Toutefois, face à cet enjeu, une majorité (62%) reproche à la France de ne pas en faire assez. Et c’est des gouvernements en priorité, suivis de près par les entreprises, qu’ils attendent aujourd’hui le plus d’efforts

La moitié des interrogés (52%) désignent les gouvernements comme les acteurs qui doivent prioritairement accentuer leurs efforts dans la lutte contre les changements climatiques. Et ils sont 89% à placer les gouvernements parmi les 3 acteurs qui doivent, en priorité, renforcer leur action en ce sens. Des efforts accrus de la part des entreprises sont également attendus par la plupart des Français (67% les classent parmi les 3 acteurs devant agir en priorité)

Dans ce contexte, et face aux conséquences économiques de la crise sanitaire actuelle, les Français attendent de l’État que les plans de relance tiennent compte des enjeux environnementaux et sociaux. Ainsi :

Pour une majorité de Français (49%), les plans de relance doivent repenser le modèle économique pour réduire les inégalités sociales et tenir compte des limites de la planète.  Seule une minorité (12%) pense que ces plans doivent relancer la croissance du PIB coûte-que-coûte et donc prioriser l’économie. Pour 8 Français sur 10, ces plans de relance doivent d’ailleurs être l’occasion d’imposer des contreparties aux entreprises pour qu’elles s’engagent dans la transition écologique.

Quel rôle des citoyens dans la lutte contre les changements climatiques ?

Face à la crise climatique, 47% des Français placent les citoyens parmi les 3 acteurs devant faire plus d’efforts en priorité. Interrogés sur leurs actions en faveur de l’environnement, ils sont une majorité à déclarer avoir adapté leurs comportements individuels en la matière (96% ont adopté des gestes plus respectueux de l’environnement, 87% consomment moins et/ou mieux) et même à vouloir en faire plus en ce sens. En revanche, l’engagement dans le collectif (s’engager dans une association, signer des pétitions, prendre part à des mobilisations,…) rencontre un succès bien moindre et peine à s’introduire dans le quotidien des Français.

Enquête Kantar pour Oxfam France, menée auprès d’un échantillon représentatif de 1004 français·es, agé·e·s de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas, appliquée au sexe, à l’âge et à la catégorie socio-professionnelle, avec une stratification par région. Les interviews ont été réalisées en ligne, entre le 12 et le 18 novembre 2020.

Nous contacter